Visuel Le Green New Deal des écologistes

Le Green New Deal des écologistes

Les répercussions de la crise de la Covid-19 soulignent la vulnérabilité de l’économie francilienne, et notamment celle de certains de ses secteurs clés, tels que la restauration, ou encore le tourisme. Alors qu’environ un million de personnes, principalement jeunes et non-diplômées, sont au chômage, l’accélération de la mondialisation, les délocalisations et la mise en concurrence participent à la détérioration de cette situation.

Plutôt que de s’en saisir, Valérie Pécresse a tourné le dos à ces urgences écologique et économique et a accordé des subventions à des entreprises climaticides telles que Renault et Safran.

Pour remettre l’économie au service des habitant.e.s de l’Ile-de-France, nous mettrons en place le Green New Deal, un plan d’investissement d’ampleur qui permettra de moderniser et transformer en profondeur l’économie francilienne, et de créer des centaines de milliers d’emplois à forte valeur ajoutée. Ainsi, ce plan permettra de créer 200 000 emplois verts au cours de la mandature dans des secteurs clés tels que la santé, la production d’énergie et de chaleur renouvelables etc.

Le Green New Deal sera financé par un prêt rebond de 3 milliards d’euros étendu sur deux ans. Il prendra la forme d’un vaste plan de relance, décliné en plusieurs mesures phares permettant de bâtir une Région conjuguant transition écologique et justice sociale.

Chaque euro dépensé par la Région sera compatible avec les Accords de Paris. La dépense publique aura un impact positif sur la santé publique, la justice climatique et environnementale, ou encore sur l’égalité des territoires. Seules les entreprises vertueuses ou engagées dans la transition pourront bénéficier de l’attribution des subventions, s’appuyant désormais sur un diagnostic social (conditions de travail, stabilité des contrats, etc.) et écologique (efforts menés pour atteindre les normes d’émissions fixées par la loi, etc.). Un bonus de 20% sera systématiquement accordé aux entreprises de l’ESS.

À travers la mise en place d’un fond de confiance vert de 500 millions d’euros, les écologistes accompagneront les entreprises dans leur transition. Plus largement, l’économie francilienne sera réorientée vers l’écologie, à travers la mise en place d’un Schéma régional de transformation écologique de l’économie, la mobilisation des agences régionales ou encore la réorientation du SDRIF vers une économie 100% verte et sociale.

Au-delà de notre volonté de soutenir les dispositifs locaux de mise en réseau des acteurs et de soutien à l’emploi, nous serons également particulièrement attentifs aux territoires les plus touchés par le chômage, en mettant en place des pôles territoriaux de coopération économique pour l’emploi et l’activité.
Tout en répondant aux besoins des Francilien.ne.s, le Green new deal permettra de développer une économie de proximité, relocalisée et non-polluante en Ile-de-France, et incarnera la complémentarité de l’économie et de l’écologie.

Photo © Philippe Labrosse

Je m'engage

Vous souhaitez jouer un rôle dans la campagne en rejoignant ou soutenant les équipes d’EELV, inscrivez-vous !

Je m'engage
Élections régionales - Juin 2021